La région Ile de France présente les facteurs de réussite pour obtenir une subvention PM’UP

Dans un récent communiqué, la région présente les points à mettre en avant dans un dossier de candidature en vue d’obtenir cette subvention permettant aux entreprises de bénéficier jusqu’à 250 000 euros de subvention. Chaque année, moins d’un tiers des 250 à 300 dossiers déposés sont retenus.

Dans un premier temps, il est impératif de formaliser le plus possible l’élément clé d’une candidature, à savoir la présentation de la stratégie de développement. Elle doit convaincre du potentiel du projet via un business plan détaillé. Le BP doit démontrer une bonne connaissance du marché et s’appuyer sur des données chiffrées et des éléments prospectifs fiables. La citation des sources est vitale pour crédibiliser le dossier. Ensuite, les perspectives en matière de créations d’emplois doivent aussi être mises en avant. Par exemple, on peut détailler les profils qui seront recrutés dans le cadre du développement du projet.

Retenez que le dispositif PM’up s’adresse à des entreprises ayant déjà démontré qu’elles ont un marché. Un premier exercice clos avec un chiffre d’affaires est obligatoire. Il est préférable que celui-ci soit significatif. Mais si l’entreprise est en forte croissance, elle peut également mettre en avant un carnet de commandes important sur l’exercice en cours ou au-delà, lorsque ses cycles de vente sont longs.

Sur un marché à forte densité concurrentielle, par exemple celui des services informatiques, le caractère innovant et différenciant de l’offre sera un critère de sélection déterminant. Il est donc essentiel de bien le valoriser dans le dossier de candidature, sans toutefois centrer le budget du projet sur les dépenses de Recherche et Développement (R&D). Ces dépenses ne sont pas éligibles au dispositif. Le projet peut comporter une dimension R&D, mais celle-ci ne doit pas en être l’élément central.

Finalement, ce qui est évalué dans le cadre de la candidature PM’up, c’est le réalisme et la crédibilité du projet, au regard des moyens, du contexte de marché et de la stratégie de l’entreprise. Il faut donc éviter de gonfler son prévisionnel de chiffre d’affaires et de création d’emplois afin de se donner plus de chances d’être retenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *